coquelicot


coquelicot

coquelicot [ kɔkliko ] n. m.
• 1545 coquelicoq; onomat. du cri du coq, d'apr. la crête cocorico
1Petit pavot sauvage à fleur rouge vif (papavéracées) qui croît dans les champs. 1. ponceau. Loc. Rouge comme un coquelicot : rouge de confusion, de timidité.
2Confis. Bonbon parfumé au coquelicot.
3Au plur. fam. Règles, menstruation. « On tourne la séquence de son choix, en fonction de la météo ou des coquelicots de madame la star » (Pennac).

coquelicot nom masculin (variante de coquerico, graphie ancienne de cocorico) Pavot rouge, commun dans les champs de céréales, caractérisé par ses deux sépales qui tombent dès l'éclosion de la fleur, ses quatre pétales d'un rouge vif, son fruit en capsule. ● coquelicot (citations) nom masculin (variante de coquerico, graphie ancienne de cocorico) Omar Khayyam Nichapur vers 1047-Nichapur vers 1122 Un coquelicot fané ne refleurit jamais. Rubaiyyat, 23 (quatrains, Trad. El Anet et Mirza Muhammad) Éditions la Sirènecoquelicot (expressions) nom masculin (variante de coquerico, graphie ancienne de cocorico) Rouge comme un coquelicot, dont le visage est rouge de honte, de confusion.

coquelicot
n. m. Papavéracée à fleur rouge vif des régions tempérées et subtropicales d'Eurasie.
|| adj. inv. De la couleur rouge du coquelicot.

⇒COQUELICOT, subst. masc.
A.— BOT. Plante sauvage, parasite des céréales et qui se caractérise par une tige droite, velue, contenant un suc laiteux, par des feuilles velues, extrêmement découpées, et par une grande fleur terminale dont les pétales d'un beau rouge vif, rappelant la crête du coq, possèdent des propriétés sudorifiques utilisées pour la préparation d'infusions calmantes. Coquelicots et bleuets; champ(s) de coquelicots. Des coquelicots (...) avec des boutons qui éclatent sous tes dents comme des papillottes de braise rouge (...) un bouquet de fleurs saignantes (ZOLA, Faute Abbé Mouret, 1875, p. 1457). Le coquelicot, cette goutte de sang (JAMMES, Géorgiques, 1911, p. 54) :
Quelque coquelicot perdu, quelques bluets (...) m'annonçaient l'immense étendue où déferlent les blés, où moutonnent les nuages, et la vue d'un seul coquelicot hissant au bout de son cordage et faisant cingler au vent sa flamme rouge, au-dessus de sa bouée graisseuse et noire, me faisait battre le cœur...
PROUST, Du côté de chez Swann, 1913, p. 137.
P. compar. De grands corps calmes, des cœurs simples comme des coquelicots (GIONO, Regain, 1930, p. 134).
Loc. Rouge (comme un) coquelicot, couleur de coquelicot, ou p. ell. coquelicot (subst. masc. invar.). Couleur du coquelicot, rouge éclatant. Un jeune paysan de vingt-cinq ans, joufflu comme une pomme et rouge comme un coquelicot (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Tribunaux rustiques, 1884, p. 172). Des rubans Louis XV pékinés, (...) ivoire et coquelicot (COLETTE, Cl. école, 1900, p. 254). Un village (...) avec ses toits rouges couleur de coquelicots (VAN DER MEERSCH, Empreinte dieu, 1936, p. 131).
B.— [P. anal. de couleur]
1. [Pour désigner une pers. ou une de ses caractéristiques physiques]
a) Personne qui, par la couleur de ses vêtements, rappelle le coquelicot; en partic. soldat à uniforme rouge. L'Angleterre a posé partout son soldat rouge, maudit coquelicot qui ronge notre blé (COPPÉE, Jacobites, t. 3, 1885, p. 260).
b) Trait du visage caractérisé par une excessive rougeur. Ses oreilles [de Pigassou] véritables coquelicots épanouis; (...) son nez, une grosse fraise mûre (F. FABRE, Barnabé, 1875, p. 266).
En partic. Inflammation des pommettes, des joues. La belle affaire qu'un teint fleuri. Quelques coquelicots sur tes joues, mon bonhomme, ça ne t'empêchera pas d'être du fumier (SARTRE, Mouches, 1943, II, 1, p. 44).
Arg. Œil poché par un coup (de poing).
Rem. Attesté ds J. LACASSAGNE, L'Arg. du « milieu », 1928 et Ch. L. CARABELLI, [Lang. pop.].
2. [Pour désigner un objet de couleur rouge] Pour peu qu'Anna s'éloignât, avec le coquelicot de son madras rouge (PEYRÉ, Matterhorn, 1939, p. 154).
En partic., domaine de la confiserie. Petit bonbon rouge. Roudoudous, réglisse, coquelicots, guimauve, fraises (...) toutes les friandises multicolores (Elle, Quat'sous de friandises, 22 déc. 1975, n° 1563, p. 97).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1545 coquelicoq (G. Gueroult d'apr. Delboulle ds DG); 1547 coquelicoz plur. (C. ESTIENNE, De lat. et graec. nom. arbor., p. 55 ds GDF. Compl.). Var. de coquerico (v. cocorico), attesté en 1339 au sens de « coq » (Inventaire de Charles VI ds LABORDE) et utilisé pour désigner cette plante à fleur rouge par référence à la couleur de la crête du coq. Fréq. abs. littér. :170. Bbg. CATACH (N.), METTAS (O.). Encore qq. trouvailles ds Nicot. R. Ling. rom. 1972, t. 36, n° 143/144, pp. 361-362. — LEBEL (P.). Les N. enfantins du coquelicot. Fr. mod. 1942, t. 10, pp. 40-45. — LEW. 1960, p. 44. — PAULI 1921, p. 95.

coquelicot [kɔkliko] n. m. et adj. invar.
ÉTYM. 1547; coquelicoq, 1545; altér. de coquerico, a désigné d'abord le coq (1339), puis la fleur (XVIe) à cause de sa ressemblance avec la crête du coq.
1 Petit pavot sauvage, à fleurs d'un rouge vif, qui croît dans les champs. Ponceau. || Le coquelicot a des tiges flexibles hérissées de poils, des fleurs rouges. || Le coquelicot entre dans la composition de la tisane des quatre fleurs.
0 Mais çà et là, au revers des talus, dans les champs, tout à coup un coquelicot né de la chaleur de l'été, hôte de ses herbes touffues et de son ombre lumineuse, dressait sur le cordon tendu de sa mince tige verte sa fleur éclatante et simple comme un seul vaste pétale rouge.
Proust, Jean Santeuil, Pl., p. 461.
tableau Noms de plantes médicinales.
Loc. Être rouge comme un coquelicot, rouge de confusion, de timidité.
Adj. invar. De la couleur du coquelicot. || Rouge coquelicot. || Des robes coquelicot.
tableau Désignations de couleurs.
2 Confis. Bonbon parfumé au coquelicot.
3 (Par anal. de couleur). Personne, soldat vêtu de rouge.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • coquelicot — COQUELICOT. s. mas. Espèce de pavot. Le coquelicot rouge et simple croît parmi les blés. Sirop de coquelicot. On cultive dans les jardins du coquelicot qui est double et de différentes couleurs …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Coquelicot — (Entre Deux Monts,Франция) Категория отеля: 2 звездочный отель Адрес: 39150 Entre Deux Mo …   Каталог отелей

  • coquelicot — COQUELICOT. Espece de pavot rouge qui croist parmi les bleds. Coquelicot simple, double. syrop de coquelicots …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Coquelicot — Coque li*cot , n. [F.] 1. (Bot.) The wild poppy, or red corn rose. [1913 Webster] 2. The color of the wild poppy; a color nearly red, like orange mixed with scarlet. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Coquelicot — (fr., spr. Kocklikoh), 1) wilder Mohn; 2) die Farbe desselben, hochroth, zwischen Karmesin u. Scharlach stehend …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Coquelicot — (frz., spr. kock likoh), der Klatschmohn und dessen Farbe (hochrot, zwischen Karmesin und Scharlach) …   Kleines Konversations-Lexikon

  • coquelicot — [kōk′li kō΄] n. 〚< Fr coq, cock: applied to the poppy because of similarity of color to that of a cock s comb〛 CORN POPPY * * * …   Universalium

  • coquelicot — [kōk′li kō΄] n. [< Fr coq, cock: applied to the poppy because of similarity of color to that of a cock s comb] CORN POPPY …   English World dictionary

  • Coquelicot — Pour les articles homonymes, voir coquelicot (homonymie). Coquelicot …   Wikipédia en Français

  • Coquelicot — For the of Montreal album, see Coquelicot Asleep in the Poppies: A Variety of Whimsical Verse. For the Sakura Wars character, see List of Sakura Wars characters. Les Coquelicots by Claude Monet, 1873. Coquelicot or coquelico (KOHK lee koh) is a… …   Wikipedia